Lowering Love
Bienvenue sur Lowering Love, le manoir des amours dégradants! Un chagrin d'amour est toujours difficile à supporter, ici vous pourrez tout oublier, ou du moins imaginer que les bras qui vous réconforte sont ceux de l'être aimé.

N'hésitez pas à vous inscrire et votez pour nous!

Lowering Love

Bienvenue au manoir des amours dégradants. Venez réveiller votre instinct et assouvissez votre soif pervertie.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La tempête (suite de La musique du Diable)

Aller en bas 
AuteurMessage
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: La tempête (suite de La musique du Diable)   Sam 28 Nov - 22:15

Il n’écoutait plus. Yuuki et Kamui parlaient, il n’entendait rien.
Il ne regardait plus. Tout autour de lui le répugnait. Il ne comprit pas immédiatement quand il atterrit sur un lit. Il lui fallu un moment pour comprendre que Kamui l’avait entrainé dans sa chambre. Il reprenait un peu plus conscience de ce qui l’entourait, et surtout, de son hôte. La porte se claqua. Il sursauta. La colère éclata.

- EXPLIQUE MOI !!!!!

Peur
Kamui lui faisait horriblement peur. Jamais il ne l’avait vu ainsi, en colère. Et c’était lui le responsable de toute cette frustration.

- Qu'est-ce-que j'ai fait de mal ? Pourquoi tu m'as trompé ?

Tromper…
Toujours ce maudit mot. Il n’arrivait pas à croire qu’il lui était dédié. Il avait été dans les bras d’un autre homme que ceux de Kamui. Pourtant, il s’y sentait tellement bien. Qu’est-ce qui l’avait donc poussé à aller se fondre dans ceux de Night.

*Je suis affreux…*

Un homme lui avait ouvert son cœur et voilà que lui, lui crachait en plein visage. Quelle sorte d’être était-il donc pour ainsi faire souffrir la personne qui l’avait accueillie? Il se répugnait. Les larmes coulèrent. Il se recroquevilla sur lui-même, la tête entre les genoux, comme quand il était jeune. Il avait toujours eu la sensation que cette position le calmait et qu’ainsi, il n’y avait plus que lui dans son monde. Les cris n’existaient plus, de même que les tourments. C’était ce monde de solitude qui le réconfortait. Mais là, il sentait encore la présence de Kamui. Il sentait encore tout le chagrin qui empestait la pièce. Chaque larme lui faisait mal. Il savait qu’il venait de briser tout ce qui c’était bâti entre eux deux. Et il ne savait que dire car il ne savait pas pourquoi tout cela s’était produit.

Il aurait voulu dire à son amant que cela n’avait absolument rien à voir avec lui. Il avait été formidable avec lui depuis son arrivée en ces lieux. Comment pouvait-il bien lui en vouloir? Il avait été celui qui lui avait enfin ouvert les yeux. Il aurait tellement aimé lui dire tout cela, mais sa gorge était comprimée. Son ventre était noué, son cœur éparpillé, ses yeux fontaines.

- Pardon

C’était le seul mot qu’il arriva à prononcer. Si Kamui le voulait, il partirait. Il comprendrait…


Dernière édition par Fathyïs Luïc le Mar 9 Fév - 5:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki Kurosagi
Admin
avatar

Nombre de messages : 307
Age : 27
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mer 2 Déc - 18:29

J'arrête le rp là, je ne peux plus rien faire

_________________
Let me belong to you, please belong to me and kill ME

Si seulement toi aussi tu étais retenu par ces chaînes d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loweringlove.forumsactifs.net
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mer 30 Déc - 18:31

- Pardon ??? C'est tout ce que tu trouve à dire ??? C'est pas sa que je veux entendre !

Kamui se prit la tête dans les mains avec rage. Il était sur le point de pleurer et ne le supportait pas. Il n'avait plus pleuré depuis une éternité et ne voulait pas recommencer à cause de Fathyis, pas après ce qu'il lui avait fait.

- C'est pas vrai... Je voulais qu'on reste ensemble moi... Pourquoi tu m'as fait sa ???

Kamui avait hurlé la dernière partie. Il se replia sur lui même et renifla. Il se sentait une fois de plus abandonné, il était seul une fois de plus. Il aurait pourtant dut s'attendre à ce que Fathyis l'abandonne, comme d'habitude... Alors que lui, il voulait que Fathyis devienne son calice, son compagnon pour l'éternité, le seul capable de le nourrir lorsqu'il avait besoin de sang, son compagnon.

- Je voulais qu'on reste ensemble... Je voulais partager mon immortalité avec toi...

Il releva brusquement la tête et, furieux de l'état catatonique de son amant, se jeta sur lui et le secoua.

- Réagit !!! Dis-moi que tu veux être mon calice, dis-moi que tu veux pas m'abandonner, rassure-moi !!!!!

Epuisé, il se laissa tomber sur Fathyis et sanglota.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 9 Fév - 5:17

Chaque larme lui faisait toujours plus mal. Son cœur chavirait. Il avait trahit quelqu’un envers qui il avait beaucoup d’estime Non pas seulement de l’estime, il y avait autre chose, quelque chose de plus profond, il le savait très bien.

- Pardon ??? C'est tout ce que tu trouve à dire ??? C'est pas sa que je veux entendre ! C'est pas vrai... Je voulais qu'on reste ensemble moi... Pourquoi tu m'as fait sa ???

C’était pourtant le seul mot qu’il arrivait à dire. Sa gorge était nouée, il s’étranglait sous les mains puissantes de la trahison. Chaque haussement de voix de Kamui ne faisait que resserrer l’emprise de ces serres.
Peur
Il ne voulait pas perdre Kamui.
Épouvante

- Je voulais qu'on reste ensemble... Je voulais partager mon immortalité avec toi... Réagit !!! Dis-moi que tu veux être mon calice, dis-moi que tu ne veux pas m'abandonner, rassure-moi !!!!!

Kamui se jeta alors sur lui, plus en furie encore. Il lui sembla qu’il essayait de le réveiller en le secouant comme une simple poupée. Une poupée aurait-elle réagit plus que lui? Car il ne lui sembla toujours pas pouvoir bouger. Il n’avait même plus la volonté de reprendre sa position de fétus.

Son hôte s’écroula sur lui, comme si d’un seul coup, il n’arrivait plus à soutenir tout le poids des actes de son amant. Il le sentait sangloter contre lui. Il pouvait sentir et entendre sa souffrance. Et cela ne faisait que le rendre davantage triste. La douleur de son amant avait faire fuir le brouillard qui dissimulait ses sentiments. Il savait maintenant qu’il ne pouvait pas supporter de voir souffrir Kamui, et surtout pas par sa faute. Il savait maintenant qu’il ferait tout pour que plus aucun sanglot ne vienne bouleverser le bonheur du vampire. Il savait que le lien qui s’était formé entre eux deux était maintenant plus que celui entre deux êtres qui n’ont que faire de l’un et de l’autre.


-Pardonne moi… Je… Je…

Les mots n’arrivaient pas à franchir ses lèvres, et pourtant tout était tellement clair dans sa tête. Il ne savait toujours pas ce qui l’avait poussé dans les bras de ce parfait inconnu qui avait causé tant de malheur, mais il savait ce qu’il ressentait. Il savait pourquoi Kamui le rendait si heureux, pourquoi il s’était si facilement ouvert à lui. La réponse lui était dévoilée comme une évidence, une évidence qu’il avait masquée sous la peur. Le rapace avait ouvert ses serres pour le libérer et libérer ses craintes. Ses bras entourèrent son amant, l’attirant contre lui. Son visage alla trouver la chaleur de son cou. Ses lèvres s’entrouvrirent pour délivrer les mots sacrés :



-Je… Je t’aime…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 0:15

Kamui s'étouffait dans ses larmes et ses sanglots. Pourquoi ne choisissait-il que des personnes incapables de l'aimer ??

Non, à bien y réfléchir, ce n'était pas ca le problème. Ce qui meurtrisait vraiment Kamui au plus profond de lui-même était l'absence de réaction de Fathyis. Le vampire aurait préféré qu'il se mette à rire, se moque de lui ou même le frappe. Tout plutôt que ses silences et ses bafouillements.

Kamui se sentait de plus en plus partir vers le fond du puit de désespoir dans lequel il se trouvait. Lui qui ressentait tellement de choses pour Fathyis, qui se sentait tellement bien avec lui, avait l'impression qu'on lui déchirait le coeur.

Il sentit à peine Fathyis l'entourer de ses bras. Pourtant son cerveau enregistra vaguement les mots que prononçait l'homme. Le temps qu'ils parviennent à son subconscient, Kamui releva brusquement la tête.

- Tu... Tu peux répéter ?

Maintenant dans les bras de celui qui était encore son amant, Kamui se prit à espérer. Si les mots qu'il venait d'entendre étaient vrais, alors celà signifiait que Fathyis allait rester près de lui, ce que Kamui souhaitait plus que tout.

Sans qu'il s'en rende compte, ses mains virent s'agripper aux vêtements de Fathyis, comme pour s'assurer qu'il n'évoluait pas dans un rêve qui risquait de se briser à tout instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 4:15


- Je t’aime…

Les yeux encore emplit d’une parcelle d’océan, il peinait à trouver les bons mots pour se faire pardonner de Kamui. Il le savait maintenant, il ne voulait absolument pas le perdre, pas maintenant que son cœur lui hurlait à travers sa poitrine que cet homme était celui qui lui donnerait à jamais un morceau du paradis. Il s’en voulait de l’avoir trahi, mais encore plus de l’avoir tant fait souffrir. Cet homme ne devrait jamais devoir verser une larme, et surtout pas par sa faute. Il en était conscient en ce moment. À chaque nouvelle larme versée, il sentait son cœur basculer dans la douleur.

Il devait rendre Kamui heureux, tout comme lui le faisait depuis son arrivé. Il avait tout fait pour le rendre à l’aise dans cet univers déstabilisant. Il l’avait accueillit dans ses propres appartements, lui avait offert un repas, un lit douillait, et surtout, il lui avait offert une nuit d’amour, il lui avait tant offert. À lui en cet instant de lui offrir ce qu’il avait de plus précieux à ses yeux, car personne ne pourrait jamais posséder cette chose à part cet homme qu’il entourait de ses bras.

- Tu… Tu peux répéter?

Il ria nerveusement. Kamui, qui était dans le même état que lui, semblait douter de ses paroles. Ces mains s’étaient resserrées sur ses vêtements, comme s’il tentait de s’accrocher à un espoir vain. Il posa ses mains sur les siennes. Il approcha ses lèvres des oreilles du vampire et y susurra :

- Je t’aime Kamui…

Ces mots agissaient telle une ultime libération. Son cœur ne se noyait plus. Il pouvait à présent sauver celui de son amant qui s’enfonçait encore dans les profondeurs. Il pouvait maintenant balayer de la main les perles de puretés qui venaient entacher le doux visage de son amant.

- Je t’aime, je t’aime, je t’aime… Si tu veux encore de moi, je te répèterai ces mots encore et encore Kamui, je n’ai plus peur…

Son étreinte se resserra autour de son amant. Il pouvait sentir chacune des respirations de Kamui. Il le savait, plus jamais il ne pourrait se séparer de cet homme, de sa respiration, de sa chaleur, de ses bras, de tout ce qui fait qu’il est lui. Il défit son étreinte et força Kamui à tourner son visage vers le sien. Il oublia tout. Sa gêne, la révélation qu’il venait de faire à son amant, ses larmes, tout s’envola. Il embrassa Kamui, ne se demandant aucunement son le vampire le repousserait ou répondrait à l’échange. Si cela devait être le dernier moment en compagnie de l’homme qu’il aimait, il voulait au moins avoir la chance de partager un dernier baiser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 17:12

Le coeur de Kamui se gonfla de joie et ses larmes se tarirent d'elles même lorsqu'il entendit les mots susurés par cette bouche si désirable.

Le vampire se sentit soulagé d'un énorme poids, comme si le gant de fer qui lui enserrait la poitrine venait de se dissoudre par les paroles de l'humain.

Kamui sentait le corp de Fathyis contre le sien, sa chaleur, son odeur, et celà fit accélérer son coeur. Fathyis était près de lui, il ne l'abandonnerait pas. Le bonheur qu'il ressentait était indéfinissable.

Il laissa l'humain lui relever la tête et lui offrit ses lèvres avec désir et passion. Il savait maintenant qu'il ne fesait qu'un avec lui.
Ses bras virent s'accrocher au cou de Fathyis et Kamui gémit sous la chaleur du baiser. Le vampire avait envie du jeune homme, mais il souhaitait par dessus tout qu'ils s'appartiennent enfin. Il décella avec regret leur lèvres pour chuchoter.


- Je t'aime aussi... Appartient moi mon amour... Deviens mon calice je t'en prit...

Kamui n'attendit pas la réponse pour venir ressouder leur lèvres. Il avait l'impression d'être dépendant de son compagnon, et celà ne lui déplaisait pas, comme s'il avait besoin de l'humain pour survivre, ce qui serait peut être bientot le cas.

Il poussa doucement l'homme a terre pour qu'ils s'allongent, sans pour autant mettre fin au baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 17:48

Si cela devait être le dernier moment en compagnie de l’homme qu’il aimait, il voulait au moins avoir la chance de partager un dernier baiser…

Mais il savait maintenant que cela ne serait pas leur dernier baiser. Il s’attendait aux insultes ou à être repoussé, mais rien de cela ne se produisit. Non, Kamui lui rendit son baiser avec passion, une nouvelle passion, la passion d’un amour immortel. Cela lui faisait penser à leur première nuit d’amour. Il se souvenait de leurs baisers, de leur tendresse et de tout l’amour dont chacun ruisselait. Il sentit même le regret que Kamui eut en détachant leurs lèvres qui semblaient ne plus vouloir se quitter. Et cela lui fit le même effet quand elles s’éloignèrent l’une de l’autre. Elles étaient faites pour s’unir.

- Je t'aime aussi... Appartient moi mon amour... Deviens mon calice je t'en prit...

Il n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit, que son amant assouvissait le désir de ses lèvres. Oui il lui appartiendrait. Oui il serait sien. Seules ses mains pourraient parcourir son corps. Seules ces lèvres pourraient embrasser les siennes. Il lui appartiendrait pour l’éternité, plus loin encore.

- Je suis… À toi…, réussit-il à dire entre deux bouffées d’air.

Kamui ne lui laissait que ces petits moments de répit avant de l’assaillir de nouveau. Il se sentit poussé. Dans l’émotion du moment, il avait à peine sentit Kamui le pousser. Il se rendait compte qu’il était maintenant sur le sol. La fraîcheur n’était pas pour lui déplaire. Il commençait à avoir chaud. Avec Kamui près de lui et l’ardeur que son amant faisait preuve depuis quelques instants en étaient la raison.

-Q’est-ce qui m’arrivera quand tu me mordra? Est-ce que je vais souffrir? Que ce passera-t-il?

Il avait peur bien entendu. Ce n’est pas tous les jours qu’on vous demande de devenir un calice. Mais si cela devait faire d’eux deux des amants pour l’éternité, alors soit. Il était prêt à accepter n’importe quelle douleur, sensation, si cela lui assurait de ne plus jamais quitter l’homme qu’il aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 18:15

amui se redressa légèrement en appuit sur ses coudes et plongea son regard enflammé dans celui de son amant. La chaleur et l'envie semblaient le dévorer de l'intérieur mais Kamui prit sur lui le temps de donner à Fathyis les explications sur sa futur condition.

- Au contraire mon amour, ce sera tous sauf douloureux. Je pense que tu vas ressentir beaucoup de plaisir... Par contre j'ai des périodes durant lesquelles je suis en chaleur donc il est possible que tu y soit sensible aussi... Fathyis je veux boire ton sang, te faire mien, laisse moi te prendre je t'en prit...

Pendant qu'il parlait, les mains de Kamui étaient déjà parties à la redécouverte de ce corps qui le faisait tant vibrer.

Le vampire fixait la veine pulsante sur le cou de son amant et il sentit ses canines sortirent malgrès lui. Ses hanches se mirent à onduler d'elles même, comme animées par leur propre volonté...

Kamui supplia Fathyis de ses yeux voilés par la faim et le désir.


- Je t'en prit... Je ne te ferais pas de mal...

La soif de sang et le désir se mélaient dans ses yeux et le vampire avait du mal à rester assez lucide pour attendre la réponse de Fathyis.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 18:43

Il avait chaud, beaucoup de chaud.
Son chandail commençait à lui coller au torse. Kamui ne l’aidait vraiment pas. Ses baisers étaient de plus en plus passionnés, son étreinte encore plus forte et passionnelle. Un moment de répits s’offrit à lui quand Kamui s’appuya sur ses coudes pour le fixer dans le yeux. Il ne s’interposa pas à cette pause. Son corps s’enflammait peu à peu. Cette sensation ne lui était pas encore toute à fait familière. Kamui lui avait déjà offert une nuit de débauche, mais c’était encore la seule véritable à son actif.

- Au contraire mon amour, ce sera tous sauf douloureux. Je pense que tu vas ressentir beaucoup de plaisir... Par contre j'ai des périodes durant lesquelles je suis en chaleur donc il est possible que tu y sois sensible aussi... Fathyis je veux boire ton sang, te faire mien, laisse moi te prendre je t'en prit...

Te faire mien
Il ferait tout pour qu’ils soient ensemble pour toujours. Les mains de Kamui se firent alors baladeuses. Elles éveillèrent de nombreux frissons, de même que l’agréable sensation qu’il avait ressentie lors de leur première nuit. Mais cette fois, ce serait différent. Il n’avait plus autant peur. La peur était toujours là, mais il n’en était plus l’esclave. Il sentit Kamui bouger sur lui. Il était excité, tout comme lui. Tous ces baisers, ces attouchements, ces révélations, tout ça, l’avaient excité. Son regard croisa alors celui de son amant. Il ne l’avait jamais vu aussi étincelant, aussi flamboyant.

- Je t'en prit... Je ne te ferais pas de mal...

La seule douleur dont il avait peur, c’était la douleur de le perdre un jour. Il attira Kamui à lui, entourant son cou des ses bras. Il alla cueillir un baiser sensuel sur les lèvres de son amant. Il plongea son visage dans son cou. Dans un souffle chaud il susurra :

- Je… Je suis tien…

Sa main se posa sur la tête de Kamui, se perdit dans sa chevelure. Perdu entre ciel et terre, il amena le visage du vampire dans le creux de son propre cou...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 19:07

Le coeur de Kamui loupa un battement lorsque Fathyis lui offrit son cou.

Un grondement sourd, manifestation de sa soif de sang, passa au travers de sa gorge et il lécha la veine gorgée de sang. Son membre lui faisait mal et il pouvait sentir les tétons de son amant se dressés sous son chandail.

D'un geste rapide, il les débarassa de leur vêtements. Maintenant nu, Kamui replongea sa tête dans le cou de fathyis tandis qu'une de ses mains allait saisir la verge de l'humain pour y imprimer un rapide mouvement.
Le vampire assoifé ne pouvait pas prendre le temps de préparer correctement son amant à son intrusion, toutefois sa morsure devrait suffire à entrainer Fathyis dans le gouffre du plaisir.

Kamui huma la senteur de la peau de son amant et le lécha une fois encore, sans cesser ses mouvements. Un autre grondement bestiale passa ses lèvres, Kamui se laissait totalement aller à la soif et au désir.

Sa main quitta le sexe de son compagnon pour lui soulever les hanches et ses doitgs se présentèrent à son entrée rosée, la caressant légèrement avant de s'y enfoncer.
Incapable de taire sa faim plus longtemps, ses crocs percèrent enfin la chair tendre du cou, le faisant frissonner de la tête aux pieds. Dès qu'il fut sur que l'aphrodisiaque faisait effet, il se mit à boire. Au même moment, son sexe se présenta à l'entrée de l'intmité de Fathyis et Kamui s'y enfonca d'un coup, allant jusqu'au fond d'une seule poussée, sur de ne pas faire de mal à son compagnon.

Ses mouvements se firent aussitôt rapides, frénétiques, à la mesure de son propre plaisir. Kamui voulait entendre son amant lui hurler son plaisir avant de lui donner de son sang, ce qui serrait rapide car ses phéromones se répandaient dans la pièce et empêcheraient Fathyis de retenir ses pulsions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 20:11

Il ne contrôlait plus rien.
Kamui était devenu une bête en manque de gibier, et ce gibier, c’était lui. Il pouvait sentir tout le désir de son amant. Sa chaleur l’oppressait, ses vêtements lui collaient à la peau, il ne savait plus où il devait poser le regard, ni où il devait mettre ses mains. Kamui semblait être partout à la fois. Sa langue chatouillait son cou avec ardeur à l’endroit où il lui prendrait son sang. Tandis que ses mains ne cessaient de s’activer partout sur son corps. Les initiatives lui revenaient. Et il en profita.

Ses vêtements ne furent pas longtemps un problème. Kamui venait de décider qu’ils n’en avaient plus besoin. En un tour de main, ils se retrouvaient nus. Mais cela ne donna qu’un instant à Fathyïs pour reprendre son souffle. Kamui était vraiment en feu. Il en voulait toujours plus. Une fois nu, sa langue retourna titiller son cou et sa main se glissa vers la virilité. À son premier contact, il ne put réprimer un gémissement. Tout cela était tellement soudain. Il sentait son visage brûler. Toutes ses caresses des plus sensuelles le faisaient chavirées vers le monde du plaisir.

Plus Kamui continuait ses va et vient sur sa verge, plus sa respiration s’accélérait. Il y avait une tempête dans sa tête. Il n’arrivait plus à rien faire, sauf ressentir tout le plaisir que Kamui lui donnait. Un gémissement encore plus fort alla se percuter dans la chambre quand son amant fit entrer ses doigts en lui. Son corps se cambra, en demandant toujours plus au vampire.

Sang
Kamui planta ses crocs dans la chair de son cou. Pendant un instant, son cœur arrêta de battre. Les yeux remplis d’eau, aucun son ne sortait de sa bouche.
Avant que tout se déchaîne.

Kamui entra en lui violemment, déclanchant la tempête. Ses muscles se contractèrent. Il ne lui en fallu pas plus pour jouir dans un cri de plaisir. Pourtant, sa verge restait dure et ne semblait en demander encore. Les yeux brouillés, Fathyïs ne voyait plus ce qui l’entourait. Ses bras entourèrent son amant avec puissance. Sous chaque assaut de Kamui, ses ongles s’enfonçaient dans le dos de celui-ci. Il ne se demandait pas si cela faisait souffrir son amant.
Il n’était plus là.
Son esprit voguait dans le plaisir et seul cela importait. L'aphrodisique dont lui parlait Kamui plus tôt avait fait son effet. Il n’avait pas conscience qu’il hurlait le nom de son amant à travers toute la chambre. Son corps ruisselait de sueur, son visage était rosé, sa semence le couvrait, mais il s’en fichait. Il ne pensait plus qu’à Kamui, qu’au plaisir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mar 27 Juil - 20:45

Kamui se délectait des gémissements de son amant. Il grogna de plaisir lorsqu'il sentit les ongles de Fathyis griffer ses épaules.

Sentant qu'il avait prit assez de sang, Kamui retira ses crocs et se redressa. Il ne quitta toutefois pas le corps de Fathyis et continua de le remplir.
Les hurlements que poussaient Fathyis le rendaient fou.
Kamui se retira totalement de son amant et le fit se mettre à quattre pattes avant de replonger en lui. Il reprit ses mouvement devenus frénétiques, Kamui sortait et entrait dans l'anus de son amant avec force, bien en profondeur. A un moment, il butta contre quelque chose qu'il devina être la prostate au vu de la réaction de Fathyis qui se cambra brutalement en hurlant.

Le plaisir qui lui brulait les entrailles ne lui fit pas oublier son but premier. Kamui garda une main agrippée à la hanche de l'humain tandis qu'il positionnait son autre poignet juste devant la bouche de Fathyis.

- Boit !

Kamui gémit d'extase quand il sentit l'homme s'abreuver de son sang. Il ne put se retenir plus longtemps et se libéra en de longs jets puissants dans le corps de son amant.

Son sexe ne devint pas mou pour autant et Kamui redressa Fathyis afin de reprendre ses pénétrations sous un angle différent.

Le corps de Fathyis ne semblait pas vouloir arrêter de l'aspirer en lui et Kamui ne souhaitait pas arrêter de lui faire l'amour. Il avait encore tellement de chose à lui faire subir...
Sa main valide vint soulever Fathyis et le fit monter et descendre sur sa verge de façon frénétique.

- Caresse-toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mer 28 Juil - 15:55

Plaisir, extase, délectation…
Il n’y avait pas assez de mots pour décrire réellement tout ce qu’il ressentait en cet instant précis. Il était certain qu’il avait un morceau de paradis en lui. Tellement de choses lui emplissaient l’esprit à la fois. Le va et vient de Kamui en lui, les gémissements de son amant, les crocs de Kamui qui aspiraient son sang, tout cela le rendaient fou. Après un interminable moment de plaisir, le vampire retirait ses crocs de son cou. Fathyïs ne savait pas si cela devait lui déplaire. Il n’eut pas à se demander la question longtemps car déjà, Kamui l’empoignait pour le changer de position et retirer sa verge, avant de le mettre à quatre pattes et d’entrer brutalement en lui. Il ne pu réprimer un gémissement quand son amant entra de nouveau en lui pour recommencer sa cadence effrénée. Il était si bon de le sentir bouger et pulser en lui. Il sentait sa verge buter tout au fond de son être à chaque nouveau mouvement, touchant sa prostate par moment, ce qui le ne rendait qu’encore plus dément. Il sentit alors la cadence diminuer quelque peu. Une des mains de Kamui venait de quitter ses hanches et se retrouvait devant son visage, un filet de sang en coulant.

- Boit !

Sans se demander une seule seconde si ce qu’il faisait était étrange ou non, il appuya ses lèvres sur le poignet de son amant. Le sang entre dans sa bouche, chaud et amer, mais pourtant si délicieux. Il se souvenait avoir déjà bu de son propre sang quand il se blessait, mais le goût et la sensation n’étaient en rien comparables. Il y avait là quelque chose d’exquis. Il compris bien vite que comme quand Kamui avait bu son sang, son amant en éprouvait maintenant les plaisirs reliés à cet acte. Il sentit son amant se raidir et se libérer en lui en de longs jets chauds, ce qui ne fit que l’exciter d’avantage. Il sentait son propre sexe brûler de plaisir. Le sang de son amant se propageait en lui tel une drogue. Il en voulait encore, encore un peu plus.

Kamui, malgré le fait qu’il venait de jouir, s’enfonçait toujours en lui avec vigueur et frénésie. Il changea de position. Il était maintenant au dessus de lui, montant et descendant sur le sexe de son amant, ses fesses allant se percuter sur les cuisses de son amant. Kamui guidait toujours la danse, guidant ses mouvements à un rythme endiablé, tandis que lui se délectait du sang du vampire.

- Caresse-toi...

Ce qu’il fit. Sa main se posa sur son propre sexe et commença des vas et vient rapides. Il du lâcher le poignet de Kamui tellement il avait envie de gémir. Sa main valide alla se loger à l’arrière du cou du vampire, attirant le corps de son amant à lui. Il voulait sentir la chaleur de son torse contre le sien. Il voulait entendre sa respiration et voulait que lui entende la sienne, saccadée.

- Kamui… Kamui…

Son sexe était sur le point d’exploser, mais il voulait que ce moment dur encore et encore. Ses lèvres allèrent capturer ses comparses pour un baiser brûlant. Son corps n’en pouvait plus. Ses fesses étaient rouges sous les assauts du vampire. Sur sa peau perlaient des gouttes de sueur. Mais il était hors de question que cela se finisse ainsi. Il en voulait encore. Il voulait sentir Kamui encore plus profondément en lui. Il voulait le sentir buter contre ses fesses. Il voulait le sentir répondre sa semence en lui.

- Ha… Ah… Kamui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mer 28 Juil - 19:35

Une fois son poignet libéré, il alla retrouver sa place sur les hanches de son amant. Kamui fit bouger le corps de Fathyis sur lui brutalement, en sortant totalement avant de le redescendre de toutes ses forces, le plaquant sur ses cuisses.

Son sexe était comme aspiré et il ne souhaitait qu'une chose, rester dans la chaleur de son corps.
Les bruits produits lors des ses entrées résonnaient dans la pièce, l'excitant toujours plus. Il pouvait sentir l'intimité de son amant devenir de plus en plus humide, le faisant glisser encore plus profondément en lui.


- Tu mouille... Je sens que tu aime... Tu vas bientôt venir.

C'était une affirmation. Kamui était comme connecté au corps de Fathyis, il pouvait sentir que son humidité trahissait la venue imminente d'un orgasme.

Kamui forca Fathyis à tourner la tête et l'embrassa avec ardeur. Tandis que leur langue se mélaient, ses dents ouvrirent légèrement leur langue, leur sang se répandirent dans leur bouche de sorte qu'on ne savait plus à qui ils appartenaient.
Ses mains changèrent de position. L'une d'elle alla insérer deux de ses doitgs dans l'intimité déjà remplie de Fathyis et les fit bouger, calquant leurs mouvements sur celui de sa verge, augmentant le frottement de son sexe sur ses parois. L'autre vint saisir la verge dure comme la pierre de l'homme et la serra de façon saccadée tout en la carressant. Kamui voulait faire jouir Fathyis, lui faire atteindre l'orgasme qu'il désirait.

Il était d'ailleur sur le point de se rendre...

En réponse aux cris que poussait Fathyis de sa voix saturée par le plaisir, Kamui lui mordilla la lèvre, créeant ainsi un autre point de rencontre entre leur sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fathyïs Luïc
Invités
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mer 28 Juil - 21:13

Kamui s’enfonçait plus profondément en lui, et plus rapidement. Ses fesses percutaient violement les cuisses de son amant, provoquant à chaque fois un son nouveau. Fathyïs était transporté dans l’élan de son amant. Il laissait Kamui gérer complètement la situation. Il ne faisait que suivre la cadence et en éprouver tout le plaisir.Tout ce qu’il voulait, s’était de sentir Kamui bouger en lui. Son sexe l’emplissait merveilleusement, ce qui le rendait fou.

- Tu mouille... Je sens que tu aime... Tu vas bientôt venir.

Il avait raison sur les deux point. Oui, il aimait, il adorait même. Il se sentait plongé dans le plaisir. Oui, il allait bientôt jouir, tellement que ça lui faisait mal. Son sexe ne demandait plus que se libérer. Il se savait mouiller également. Le sexe de Kamui glissait avec plus de facilé encore. Il sentait même la semence de Kamui de précédemment couler le long de sa cuise.

Kamui decida alors de joindre leurs lèvres ensemble dans un baiser enflammé. Il ne pu que lui rendre ce merveilleux échange. Son amant alla encore plus loin. Il sentit un pincement sur sa langue. Un goût amer emplit alors sa bouche. Ce goût, il savait parfaitement de quoi il s’agissait, sauf que cette fois, il s’agissait de son sang, et non celui de Kamui. Mais bientôt, il fut mélangé à un autre liquide, un liquide délicieux et revigorant. Kamui s’était lui aussi mordu la langue. Leur sang se mêlait dans leur bouche, augmentant encore plus vite son plaisir.

Sans s’y attendre, son amant glissa deux doigts en lui en plus de sa verge qui occupait déjà l’espace. Dès l’intrusion, il poussa un gémissement. Il pouvait sentir encore plus fort le sexe de Kamui contre les parois de son anus. Il le sentait coulisser de tout son long. Il ferma les yeux. Il ne pourrait plus bien bien longtemps. Tout cela en faisait trop. Comme si cela n’était pas assez, son amant empoigna son sexe entre ses mains pour le masturber. Ses muscles se contractèrent, de même que les parois de son anus.

Kamui lui mordit alors les lèvres, augmenta l’odeur de sang, augmentant son plaisir. Il se cambra. Ses mains retournèrent dans le dos de Kamui et s’y agrippèrent avec force. Sa tête tomba vers l’arrière, les yeux vers le plafond.

- Ha… ah… ah

Il accéléra la cadence, descendit avec plus de force sur le sexe de Kamui. Sa respiration s’accéléra. Sa voix se répandait avec force dans toute la chambre. Son corps tout entier se contracta. Il eut un soubresaut avant de se libérer avec force dans un long gémissement qui portait le nom de Kamui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui Kurosagi
Frère de Yuuki
avatar

Nombre de messages : 150
Age : 27
Localisation : Se balade partout
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   Mer 5 Jan - 16:10

Un long frisson parcourut le corps de Kamui alors que son compagnon se resserrait autour de lui. Lui aussi se sentait sur le point de jouir, mais il voulait d'abord faire connaître l'extase à son amant.

L'odeur de sang dans la pièce rendait l'échange encore plus sulfureux. Sang et sexe, le mélange parfais pour un vampire. Alors que Fathyis rejetait la tête en arrière, les contractions de son anus se firent plus vives. Aussi, lorsque que son calice se libéra, Kamui ne put se retenir plus longtemps et se déversa en lui. Il eu l'impression d'être déconnecté pendant un instant à cause de l'orgasme qui le saisit.

Alors qu'il tentait de reprendre vaguement ses esprits, la respiration haletante, il serrait toujours Fathyis contre lui. Il posa la tête sur le torse de son compagnon, rapprochant le deux corps trempés.



- Tu m'appartiens maintenant...

Sa propriété toujours dans les bras, le vampire se releva tant bien que mal et réussit à les amenés jusqu'au lit dans lequel il ne lâcha pas Fathyis, comme s'il avait peur qu'il lui soit enlevé.
C'est dans cette atmosphère moite et encore brûlante de leur passion que Kamui prit pour la première fois conscience du lien qui les unissait. Il caressa doucement le visage de son amant.


- Comment tu te sent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tempête (suite de La musique du Diable)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tempête (suite de La musique du Diable)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» La musique au Moyen Âge
» Musique médiévale
» Quiz #12 La Musique du Quebec (no1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lowering Love :: 3eme étage :: Chambre de Kamui-
Sauter vers: